La face cachée du Père-Noël

Non, cet article ne va pas piétiner Noël et la magie qui le caractérise... Seulement vous proposer des alternatives à certains aspects de cette fête qui n’ont rien de féériques. Noël aujourd’hui est une vaste farce dont le consommateur naïf est devenu le dindon...

Comment fêter Noël d’une façon plus éthique et heureuse en se libérant des traditions qui bien souvent ne relèvent pas de nos libres choix?

Quelques idées, et sujets de réflexions:

 

LES CADEAUX

 

Si dans votre famille, il est encore coutume d’ouvrir ses cadeaux au pied du sapin, voici quelques idées.

 

- faites une liste de vos envies pour éviter les cadeaux qui ne seront jamais utilisés, gardés par culpabilité ou jetés.

 

 

« oui mais… je n’aime pas réclamer »  Cette phrase est teintée d’un peu d’hypocrisie puisque quoiqu’il arrive, même sans rien réclamer il y a de fortes chance que vous soyez prévu dans la liste des cadeaux. De plus faire une liste, ne revient pas à imposer vos choix mais à les soumettre seulement.

 

«  oui mais.. j’aime bien les surprises » Alors tant mieux! Cela signifie que vous êtes rarement déçus par les surprises, donc que vos proches vous connaissent bien et sauront s’adapter à vos nouvelles habitudes éthiques.

 

Pour un enfant, après avoir prévenu toute la famille, vous pouvez limiter sa liste à 5 items: un cadeau qui lui fait plaisir, un cadeau dont il a besoin, de quoi lire, de quoi se vêtir, une gourmandise. 

 

- Soyez originaux et mettez du coeur à l’ouvrage. Les cadeaux de récup’, d’occasion, et home-made séduiront vos proches qui reconnaitront votre touche bien à vous. Vous n’y gagnerez pas de temps, mais vous éviterez la cohue des magasins et ferez des économies. Pour les enfants, gardons en tête que les jouets ne durent qu’un temps. L’occasion est particulièrement judicieuse car vous trouverez des articles à bas prix ayant très peu servi. Les jouets en bois fabriqués à proximité seront à préférer aux jouets en plastiques toxiques qui viennet souvent de très loin…

 

 

 

 

Concernant l'emballage… Vous êtes-vous déjà questionnés sur l’absurdité de l’emballage cadeau? On achète un rouleau sans se questionner à propos de la matière première qu'il a fallu extraire, on emballe nos cadeaux (parfois quelques heures seulement avant leur ouverture), on déballe, ce qui offre un suspens de quelques secondes, puis on forme une boule et on l’amasse avec les autres restes de papier cadeau dans un sac poubelle de 50L (qui lui-même se retrouvera enfoui dans une déchetterie et mettra des années à disparaitre)… Quel beau gâchis! Nous pouvons trouver d’autres astuces pour préserver le suspens et l’effet de surprise. Voici quelques idées:

- les cadeaux peuvent-être simplement cachés dans différents endroits de la maison et nous sommes partis pour une super chasse aux trésors!

- on peut enrouler les cadeaux dans un textile, châle, taie d’oreiller… que l’on laisse gracieusement à celui qui reçoit ou qu’on demande poliment de récupérer. 

- le contenant peut-être lui même un cadeau. Si vous avez un sac, une trousse, une valise à offrir, vous pouvez décider de mettre tous les autres cadeaux du receveur à l’intérieur.

- Si vous êtes aguerri en couture, vous pouvez confectionner une hotte de Père-Noêl pour chaque personne de la famille dans laquelle chacun déposera ses cadeaux… L’avantage est que ces hottes serviront d’une année à l’autre.

 

- Plus simplement, vous cachez tous vos cadeaux dans un sac réutilisable et faites vous-même la distribution à vos proches. Cela permet de justifier vos choix, de discuter, de mettre une valeur sentimentale à votre geste. Bien sûr, cela ne fonctionne pas si les enfants croient au père-Noël…

LE SAPIN

 

Chaque année à Noël c'est "Massacre à la tronçonneuse" chez les sapins, sauf que ce n'est pas de la fiction. Si vous êtes de ceux qui achetez les sapins en toute bonne conscience sous prétexte que dorénavant des forêts entières sont dédiés aux futurs sapins de Noël, et à chaque sapin arraché, un nouveau de planté, réfléchissez un peu à la quantité de carbone que cela dégage chaque année de l'abattage au transport. Sans compter que nos arbres ne sont vraiment pas faits pour ça. Ils sont d’une grande importance dans leur éco-système et nous n’avons pas à les rendre esclave de la sorte pour un plaisir visuel qui peut trouver son contentement en d’autres solutions.

Fabriquer son propre sapin peut se révéler être une activité des plus ludiques et créatives. Moment en famille réussi assuré! 

Vous pouvez aussi tout simplement offrir le privilège de la parure lumineuse à votre plante d’intérieure. 

Renoncer au sapin c’est faire des économies autant qu’un geste pour la planète.

 

 

LE REPAS

 

 

Le repas de Noël rime souvent avec foie-gras (dont la fabrication s’opère dans des conditions innommables), saumon (une petite cure de mercure?), huître, dinde… Bref, les animaux sont à l’honneur en cette veillée! Oui, mais morts dans vos assiettes. Est-il nécessaire d’en consommer autant, le temps d’un repas seulement? Soyons conscients de ce à quoi l’on participe en cautionnant de tels repas. Les conditions d’élevage sont catastrophiques et se nourrissent de notre ignorance et absence de discernement. Ce n’est pas parcequ’on vous dit qu’il faut consommer du foie gras à Noël que vous devez systématiquement le faire… Si vous n’est pas sensible aux animaux, soyez sensible au moins à vous-même et sachez que les produits issus de l’élevage intensif  sont très nuisibles à votre santé. Mieux vaut à la limite, chercher des petits producteurs de foie-gras et de volaille qui seront certes plus couteux mais vous rendront par ce biais plus raisonnables. 

 

Autre fait notable, le bourrage et le non-stop alimentaires souvent caractérisés lors des fêtes, au point d’être dégoutés de la nourriture et de proclamer qu’on se met au régime tout le mois de Janvier!

Si nous sommes en recherche de joie lors de cette fête familiale, ne négligeons pas le bien-être de nos organes digestifs. Manger bien et à sa faim ne sont pas incompatibles.

L’autre conséquence est évidement le gaspillage alimentaire que cette consommation outrageuse ne peut épargner. Savez-vous que le problème de la faim dans le monde pourrait être réglé en un an avec tous les aliments que jette Europe chaque année? Cela donne à réfléchir.

 

Alors, si pour ce Noël, vous révolutionniez votre menu? Si vous cuisiniez dans le soucis de ravir les papilles et le bien-être de vos proches, d’épargner les animaux innocents, de cuisiner des produits de saison achetés sans emballages chez vos petits producteurs du marché?

 

Avant que tradition ne rime avec lassitude et barbarisme. 

 

Cadeaux et repas servent en fait de toile de fond à ce moment en famille. Ils viennent embellir vos retrouvailles comme un rouge-à-lèvre soulignerait un joli sourire. L’essentiel est de vous retrouver dans la joie, le coeur, profiter des uns des autres, de la nature en suspens et d’apprécier cet hiver froid et lumineux qui semble s’offrir à nous.

 

Belles fêtes de fin d’année à tous!

 

Camille

 

26 rue de l'hôtel de ville

77820 Le Châtelet-en-Brie

Rejoignez-moi sur Facebook


Beauté Animée


Les images présentes sur le site ne sont pas libres de droit.

© MllePix Photography

© Camille Buisson