Petites potions hivernales

© Camille Buisson
© Camille Buisson

 

 

Brrr, le froid arrive, avec dans son sac à dos son lot de réjouissances…

Et voilà, vous avez le nez qui coule, une vilaine toux et des petits yeux fatigués… Pas de panique ! Ne filez pas tout droit chez le docteur sans essayer quelques remèdes naturels.

Les maux de l’hiver sont courants mais pas invincibles fort heureusement ! Ce serait dommage de passer à côté de cette magnifique beauté froide ou de ne pas profiter du manteau blanc qui va bientôt se déposer...

 

Avant de parler de guérir, nous pouvons en premier lieu prévenir.

Comment?

 

1- Grâce à l’alimentation: c’est le moment de profiter des agrumes et de leur richesse en vitamine C (stimule les défenses immunitaires). Vous pouvez également incorporer dans votre verre d’eau quelques gouttes de citrobiotic ou extrait de pépins de pamplemousse (antibiotique naturel) tous les jours. Vous rendrez votre organisme plus résistant face à d’éventuels intrus. C’est peut-être tentant mais ne forcez pas trop sur les raclettes et autres fondues…  au risque de délaisser les légumes qui seront de bien meilleurs alliés pour votre santé. Enfin, privilégiez également les aliments riches en vitamine D ! Et si vous voulez être accompagné dans cette démarche, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un-e naturopathe.

© Camille Buisson
© Camille Buisson

 

2- Grâce aux huiles essentielles: vous pouvez en diffuser dans votre habitât à condition de bien vous faire conseiller sur le type de diffuseur et le choix des huiles essentielles. En effet, pas question d’en faire un usage hasardeux en présence de n’importe qui.

Quelques huiles essentielles qui pourront assainir votre maison des virus, des bactéries, et de l’humidité: thym à linalol, eucalyptus radié, pin sylvestre, tea tree citronné ou encore sapin de Sibérie.

 

Vous pouvez également vous préparer un roll-on avec de l’huile de jojoba et quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree. Chaque matin, massez-vous les poignets avec cette préparation.

 

3- Grâce à une bonne oxygénation: il fait froid mais cela n’est pas une raison pour cesser d’aérer tous les jours chaque pièce de la maison, faire du sport dans la nature ou des balades familiales en forêt ! Bonnets, écharpes et pulls en laine seront là pour vous faire oublier votre inconfort et vous permettre de respirer un bon air pur.

 

Si malgré ces quelques conseils vous tombez malade, voici une recette toute simple pour déboucher vos voies respiratoires.

 

Cette préparation imite le fameux baume V**ks, la vaseline en moins ( qui est un dérivé du pétrole).

** Je vous partage mes recettes, libre à vous de les effectuer telles quelles ou de les modifier à votre gré.**

© Camille Buisson
© Camille Buisson

Pour commencer, faites fondre doucement au bain-marie:

 

50 mL d’huile de coco ou de beurre de karité

 

**L’huile de coco fond plus facilement, elle est donc plus simple et agréable à appliquer. En revanche, il ne faut pas l’utiliser sur une peau grasse car elle amplifiera les problèmes de comédons.

Le karité a des vertus revigorantes intéressantes et son odeur est plus neutre.**

 

Sortez du feu puis ajoutez les huiles essentielles suivantes:

 

10 gouttes d’HE* de menthe verte (anti-virale, calmante, expectorante)

20 gouttes d’HE* d’eucalyptus radié (expectorante, bactéricide, immuno-stimulante)

5 gouttes d’HE* de térébenthine/résine de pin (oxygénante et anti-septique)

5 gouttes d’HE* de tea tree (anti-bactérienne à large spectre et anti-virale)

 

Remuez le tout doucement durant quelques minutes puis laissez refroidir avant d’utiliser.

Ce baume se pose en massage sur les arrêtes du nez, sur le point au centre de la poitrine ou sur la plante des pieds.

 

Pour les enfants à partir de 30 mois et de moins de 6 ans, voici une alternative plus douce mais néanmoins efficace:

 

50 mL de beurre de Karité 

20 gouttes d’HE* d'eucalyptus radié

10 gouttes d’HE* de tea tree

 

Même mode opératoire que pour la recette précédente et même posologie (bien qu’on privilégiera la plante des pieds pour les plus jeunes).

 

Ces baumes se conservent un an dans des pots en verre propres et bien hermétiques.

 

Sachez que les huiles essentielles sont des médicaments naturels: bactéricides et virucides, elles sont même plus efficaces qu’un antibiotique qui ne tue que les bactéries (pas les virus) et qui les rend plus résistantes au passage… On a tout intérêt pour notre santé collective à nous renseigner sur ces alternatives naturelles qui boostent notre immunité en même temps qu’elles nous guérissent. J’aime me dire que ce sont les êtres humains et non les bactéries qui vont devenir plus résistants ;)

 

Bonne tambouille !

 

Camille

  

Les huiles essentielles, ça vous intéresse? Apprenez à les utiliser avec sécurité et bon sens lors du stage BIO’TONOME.

 

*HE: huile essentielle

26 rue de l'hôtel de ville

77820 Le Châtelet-en-Brie

Rejoignez-moi sur Facebook


Beauté Animée


Les images présentes sur le site ne sont pas libres de droit.

© MllePix Photography

© Camille Buisson