Les essentiels de bébé

© Camille Buisson
© Camille Buisson

Bébé aussi a le droit à ses produits de beauté ! Oui mais attention, pas n’importe quoi et pas toujours ce qu’on croit…

 

Pas encore né que déjà la trousse de toilette de bébé est bien remplie ! Les produits cosmétiques conseillés par les professionnels ou les proches et présentés comme incontournables s'invitent sur la liste de naissance et seront dégainés de manière automatique ou scolaire dès que bébé sera arrivé. Sans compter les nombreux échantillons que sage-femmes ou pharmaciens nous auront généreusement donné et invité à consommer. 

 

Mais avons-nous bien compris les besoins réels de la peau d'un bébé ? Et surtout, les origines et les explications de ses désordres ? 

 

Toute action est précédée de réflexion, alors mettons la lumière sur les gestes de beauté adaptés à nos bébés. 

 

1 - Les cosmétiques pour bébé du commerce

 

Il s'agit en premier lieu d'une industrie, soit d'un business qui a besoin de vous pour perdurer. 

Pour cette raison, leur intérêt n'est pas de proposer une gamme de produits minimaliste. Leurs produits ne sont pas voués à apporter une autonomie et un confort durables à la peau de bébé car sinon les parents n’auraient vite plus besoin d'eux. Leurs produits sont imparfaits et ainsi se complètent pour inviter les parents à se procurer la gamme entière. Si vous analysez leur stratégie marketing et les messages qu'ils diffusent, il n'est jamais question d'informer les parents et leur offrir une vraie connaissance mais plutôt de les mener au constat visuel et à l'achat. Lorsque les professionnels vous suggèrent des marques, il s'agit d'un partenariat et non d'un choix qui leur est propre. Je ne connais pas beaucoup de professionnels qui s'attardent sur la liste INCI ou sont capables de la déchiffrer. La plupart sont simplement en mesure de répéter ce que la marque dit à son sujet. Ainsi les marques proposées en échantillon sont très douées en marketing mais pas forcément dignes de confiance. 

Il existe bien sûr d'excellentes références disponible sur le marché. À vous de vérifier la liste INCI et les labels. 

© Camille Buisson
© Camille Buisson

2 - La peau de bébé : problématique par nature ? 

 

On part souvent du principe que le bébé a des "problèmes'' de peau. Comme un passage obligé ou une tare de la nature. On anticipe donc un érythème fessier, un acné du nourrisson ou des croutes de lait et lorsque l’un ou l’autre de ses phénomènes arrive on se félicite simplement d’avoir ce qu’il faut pour le soulager.

En réalité, il faut garder deux choses à l'esprit. La première est que le bébé n'a quasiment aucun moyen d'expression à part ses pleurs... et sa peau ! Par les dysfonctionnements de sa peau, il nous envoie en fait de grands indices sur les états émotionnels qui le traverse. Sa peau s'exprime mais ne trouve souvent pas la réaction recherchée chez son interlocuteur qui va simplement étouffer ou gommer l'imperfection à sa surface.

La deuxième chose à ne pas oublier est le rôle de la peau en tant qu'organe. 

Elle exerce de nombreuses fonctions vitales, dont celle de libérer le corps de ses toxines. Tout au long de la grossesse, le bébé se nourrit de ce que la mère consomme. À la naissance, ou bien la mère allaite et l'enfant continue d'être nourri par ce que la mère consomme ; ou alors, il est nourri par un lait artificiel qui tente au mieux d'imiter le lait maternel. 

Ainsi, si la mère ne consomme pas les ingrédients adéquats (ce qui est courant dans nos sociétés modernes), cela peut n’avoir aucune incidence sur elle du fait que son organisme s'est habitué à son alimentation et évacue (ou pas !)  par d'autres moyens ses toxines. Mais l’enfant en revanche est beaucoup plus sensible. Son corps est tout neuf, parfait et peu enclin à laisser des toxines s'inviter et s’installer dans son espace. Le lait artificiel, lui, est dépourvu de vie et souvent trop riche en acides gras saturés ou calcium ce qui contrarie fortement l’organisme qui se retrouve saturé et carencé. 

Dans un cas comme dans un autre, il ne sera donc pas rare d'observer toutes sortes de désordres sur la peau du bébé. 

 

Face à ces signaux, une seule réponse immédiate est donc à préconiser : L'analyse des émotions et de l'alimentation de son bébé. Si l'on arrive à trouver les réponses et que l'on opère les changements adéquats, on fera l'économie de nombreuses crèmes et on permettra à l’enfant de se sentir bien dans sa peau !

 

© Camille Buisson
© Camille Buisson

3 - La trousse de base toute naturelle et toute simple de bébé 

 

Pour les futurs parents qui se demandent quoi mettre sur la peau de leur petite créature parfaite, voici quelques ingrédients de base accompagnés de leur explication.

 

  • Argile blanche : détoxifiante et très douce, l’argile blanche permet de purifier la peau de bébé et de la réparer. On l’utilise en remplacement du savon, directement en poudre ou en galet (pour cela il suffit de noyer l’argile dans l’eau dans un moule en silicone et démouler lorsque le galet est sec). On l’utilise également en cataplasme sur les lésions légères de la peau ( petits boutons, griffures…)
  • Huile d'olive + eau de chaux : les deux ingrédients indispensables pour fabriquer un liniment tout doux pour le change du bébé. A mélanger en quantité égale en prenant garde à l’eau de chaux qui est irritante employée pure. Aucun autre produit de change est nécessaire. Pensez bien à agiter le flacon avant usage et le consommer dans les 6 mois.
  • Huile essentielle de lavande vraie (bio et chémotypée) : la fleur magique qui apaise la psyché et la peau de bébé en cas d’angoisses, de difficultés à dormir, de séparation, d’eczéma, d’érythème… À n’utiliser qu’à partir de 3 mois et à diluer à hauteur d’environ 0,5 % dans un cosmétique ou huile de massage. Avant 3 mois on peut la remplacer par un hydrolat de lavande (sans dilution).
  • Huile végétale neutre adaptée au type de peau de son bébé : les massages sont vraiment une pratique indispensable pour nourrir et assouplir la peau de bébé, créer du lien, faire circuler ses fluides, le rassurer, mieux le connaître… Imbibez simplement vos mains d’une huile vierge et bio soigneusement choisie, frictionnez-les pour réchauffer l’huile et c’est parti pour un moment tout doux ! Si vous vous demandez comment faire, il existe des professionnelles qui expliquent cela très bien.

Suggestions d’huile :

Peaux sèches et sensibles: noyau d’abricot 

Peaux fragiles et sujettes aux inconforts : calendula

Peux mixtes : chanvre

Peaux mattes : huile de coco

 

  • … C’est tout ! 

 

Que vous soyez parents, futurs parents, tatas, tontons, parrains, marraines... Gardez en tête ces gestes bien utiles et redenons de la valeur à l'expression "avoir une peau de bébé" !

 

À vous,

 

Camille

 

Complétez votre lecture avec l'article : les soins pendant la grossesse

 

Complétez vos connaissances autour de la parentalité, renforcez votre lien avec bébé et venez fabriquer vos cosmétiques lors du salon l'ART D'ÊTRE PARENT le 23 Septembre à Bois-le-Roi.

 

En attendant, j'ai une question pour vous :)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

26 rue de l'hôtel de ville

77820 Le Châtelet-en-Brie

Rejoignez-moi sur Facebook


Beauté Animée


Les images présentes sur le site ne sont pas libres de droit.

© MllePix Photography

© Camille Buisson